Yoast SEO : Tutoriel Complet pour du WordPress Optimisé

Yoast SEO : Tutoriel complet

Sur un site WordPress, il existe des plugins indispensables et d’autres nécessaires selon le besoin. Si l’on avait à regarder le classement du plugin Yoast SEO (anciennement nommé WordPress SEO), celui-ci nous ferait signe depuis le haut du podium des plugins WordPress populaires.

Mais comparons ce qui est comparable. En terme de SEO, Yoast SEO est de loin la solution la plus complète en son genre. C’est pourquoi, selon moi, l’installation de ce plugin devrait suivre directement l’étape d’installation d’un site WordPress.

Et cerise sur le gâteau, ce plugin est gratuit. Alors ne manquez pas l’occasion d’optimiser votre site WordPress sans en dépenser un sous.

Néanmoins, ce plugin étant complet et complexe, il faut savoir le paramétrer afin de profiter pleinement des fonctionnalités proposées mais surtout afin d’éviter de faire une mauvaise manipulation du paramétrage et ainsi nuire au référencement de votre site.

Arrive donc ce tutoriel complet pour vous guider pas à pas dans le paramétrage du plugin Yoast SEO. Restez donc avec moi, vous en découvrirez bien des choses nouvelles!

Note : Le référencement d’un site WordPress ne se limite pas uniquement à ce plugin. Mais celui-ci pose déjà bien les bonnes bases du référencement sur votre site. De plus, il n’existe pas un seul paramétrage unique de Yoast SEO. Cela varie d’un site à un autre selon les besoins. Je vous propose alors un exemple de paramétrage que vous devrez adapter à votre site.

Petit aparté [Passer à la suite si vous n’aimez pas les histoires!] : cet article était censé sortir en novembre dernier. Le souci est que pendant que j’écrivais l’article, Yoast décide de sortir la version 3.0. Cette version a été, pour le moins que l’on puisse dire pour beaucoup de gens, catastrophique. Certains sites ont tout simplement éclaté. D’autres ont légèrement sombré dans les ténèbres avec des descriptions et mots-clés qui ont disparu.

Bref, ce fut un peu le désordre. Non moi tout s’est bien passé (je prends soin de mon petit blog!). Du coup, à ce moment-là j’ai décidé d’arrêter l’article car je ne pouvais pas vous présenter un plugin qui passait par une période difficile après son âge d’or.

Mr Yoast a enchaîné les petites mises à jour (3.0.1, 3.0.x, etc.) jusqu’à stabilisation de la bête. Et voilà qu’après plus de deux mois de cela, je décide de continuer cet article.

J’ai pensé à tester d’autre plugin SEO. J’ai utilisé l’autre gros concurrent All in One SEO Pack sur un site d’un client. Je dois dire que cela ne m’a pas vraiment attiré tant au niveau fonctionnel qu’ergonomique. Chacun son avis! D’ailleurs, je vous invite à continuer cette discussion dans la partie commentaires pour voir un peu ce que chacun utilise sur son blog.

Tout ça pour vous dire que malgré les tentatives de déviance de la grosse bête qu’est Yoast SEO, je l’ai gardé actif pour assurer la continuité de référencement de mon blog et même décidé de reprendre cet article.

Je ne peux pas vous parler de WordPress si je ne vous parle pas de ce plugin. C’est un « must have », alors je vous encourage à mettre cette page dans vos favoris pour y revenir à tout moment. Faites profiter les autres aussi en partageant cet article sur les réseaux sociaux 🙂

Fin de l’histoire maintenant, aller c’est parti!

On commence toujours par les permaliens

Oui, toujours. Si vous ne l’avez pas déjà fait suite à l’installation de votre site WordPress alors c’est le moment de vous rattraper.

De quoi il s’agit? De l’URL de vos articles.

WordPress utilise par défaut des URL de la forme suivante :

http://wpscouts.com/?p=3032

Oui c’est court, mais ce n’est pas très pratique et encore moins signifiant pour les moteurs de recherche. Comment comprendre de ce que l’article peut bien parler en regardant une URL pareille?

Voilà donc ce que WordPress nous propose comme types d’URL bien plus significatives (se rendre à la page Réglages > Permaliens) :

Permaliens WordPress

Ici tout va bien dépendre de vos préférences et du type de votre site. S’il s’agit d’un magazine web, site de news ou journal intime alors j’opterai plutôt pour une URL de type « Date et titre » ou « Mois et titre ». Pour tout le reste j’utiliserai l’option cochée « Nom de m’article » qui me donne des URL de la forme suivante :

http://wpscouts.com/wordpress-seo-yoast-plugin/

C’est plus parlant du coup! On a déjà une idée du sujet abordé dans l’article. Google aussi sait mieux de quoi il s’agit maintenant. C’est déjà un bon début.

Avant de passer à la suite, il est de votre droit également de savoir qu’il existe une autre structure d’URL , c’est la dernière : la structure personnalisée. Elle vous permet par exemple d’avoir une URL de la forme :

http://wpscouts.com/<nom-de-categorie>/<nom-d-article>

Pour cela, il faut changer la valeur du champs correspondant de « /%postname%/ » à « /%category%/%postname%/ ».

Mais il y a encore une section « Facultatif » en-dessous?

Permaliens - section facultatif

Bien vu.

Par défaut, lorsque l’on se rend à la page d’une catégorie, respectivement d’un tag (étiquette), l’URL est de la forme suivante :

http://wpscouts.com/category/

respectivement

http://wpscouts.com/tag/

C’est en Anglais, pourquoi pas le mettre en français diriez-vous, donc « categorie » (ne mettez pas d’accent sur le e), respectivement « etiquette » (oui ce n’est pas joli, vous pouvez mettre autre chose, ou laisser par défaut)  :

http://wpscouts.com/categorie/

resp.

http://wpscouts.com/etiquette/

Nous verrons plus tard dans le plugin que l’on peut se passer de la base « /category/ ».

Quelques réglages généraux

Avant de rentrer dans le vif du sujet, je vous invite à vérifier deux petites choses :

1 – Dans le menu Réglages > Général, vérifiez que vous avez bien renseigné le titre de votre site ainsi que le slogan.

Réglages généraux dans WordPress

2 – Dans le menu Réglages > Lecture, vérifiez que la case de visibilité pour les moteurs de recherche est bien décochée. Ce serait dommage de faire tout le travail d’optimisation SEO de son site, en oubliant cette case cochée.

Réglages de lecture dans WordPress

 I. Yoast SEO et les réglages généraux

plugin-yoast-seo-dashboardAller, vous pouvez télécharger, installer et activer le plugin Yoast SEO maintenant, si ce n’est pas déjà fait.

Ceci étant fait, vous devriez avoir le bloc ci-après dans votre menu.

On va y aller étape par étape en commençant par la page d’accueil du plugin qui présente les réglages généraux.

Sur cette page, il n’y a pas de réglages à faire à proprement dit.

Il s’agit uniquement de vous proposer une visite du plugin pour en apprendre davantage, de voir les derniers changements du plugin et de la possibilité de restaurer les réglages par défaut.

Yoast SEO : Réglages généraux

J’ai omis ici les jolis publicités à droite que nous affiche Mr Yoast pour ses autres différents produits et services.

Dans l’onglet « Vos informations », vous pouvez indiquer le nom de votre site ainsi que votre statut (personne ou société) :

Yoast SEO : vos informations

Même si on a déjà indiqué le nom de notre site plus haut dans les paramètres généraux du site, il est possible de fournir à Google un autre nom qui sera affiché dans les résultats de recherche. Donc si vous hésitiez à mettre un autre nom plus haut, vous pouvez le mettre ici.

Dans la seconde partie, on nous propose la possibilité de sélectionner l’option qui nous correspond : personne ou société. L’intérêt de cette option est d’avoir une chance, et je dis bien une chance, d’apparaître dans le Knowledge Graph de Google.

Il y a quelques années, Google a introduit cette fonctionnalité afin de donner la possibilité aux sociétés et aux personnes de se mettre en avant dans les résultats de recherche avec toutes ses informations (nom, logo ou photo et les profils sociaux que l’on va renseigner par la suite).

Et donc si Google collecte toutes ces infos et qu’il décide d’afficher un Knowledge Graph sur vous ou votre société, ça ressemblerait à ceci :

Knowledge Graph de Google

Malheureusement on ne peut pas forcer Google à l’afficher, mais on tente quand même le coup.

Outils pour les webmasters

Lorsque vous gérez un site, il peut être utile d’avoir quelques outils de webmaster pour avoir une vue globale des flux et des statistiques de votre site.

On ne va pas entrer dans le détails des différents outils existants mais voici les plus connus :

Outils Webmasters Yoast SEO

S’il y a un outil dont il ne faut pas se passer c’est Google Search Console. Alors je vous encourage vivement à vérifier votre site avec cet outil. Il n’y a rien de bien compliqué.

Voici l’exemple de vérification avec Google Search Console :

Google Search Console Verification

Vous choisissez une des méthodes de vérification proposées. Il suffit uniquement de suivre les instructions et cela peut être effectué en l’espace de quelques instants. Si toutefois vous rencontrez un souci alors n’hésitez pas à laisser un commentaire en bas de cet article.

N’oubliez pas d’entrer la valeur de vérification dans le champs Google Search Console dans l’onglet « Outils pour les webmasters ».

Lorsque votre site a été vérifié pour Google Search Console, je vous invite à vous y rendre puis sélectionner le site que vous venez de vérifier :

Search Console

Vous serez alors redirigé vers le tableau de bord du site. Sélectionnez alors la petite icône de réglage se trouvant en haut à droite de la page pour aller aux « Paramètres du site » :

Réglages Search Console

Tout ça pour vous décider de quelle manière vous souhaitez afficher votre URL : avec ou sans les « www ».

Afficher son domaine avec ou sans www

Assurez que ce soit cohérent avec les paramètres renseignés dans Réglages > Général :

Réglages de l'URL du site

 II. Yoast SEO : Titres & Métas

Vous pouvez définir ici les titres et les méta-informations pour vos types de contenus, taxinomies, archives, pages spéciales, et page d’accueil.

Titres & métas Yoast SEO

On ne va pas forcer la réécriture des titres, de toute façon on verra qu’on prendra soin de mettre des titres optimisés pour nos pages.

Le séparateur de titre est le petit symbole qui sera inséré entre le titre la page/article et le titre du site. Exemple :

Titre article dans moteurs de recherche

II – 1. Modèle de titre et de méta description pour la page d’accueil

Dans l’onglet « Page d’accueil », vous serez confronté à l’un de deux cas suivants :

  • Votre page d’accueil est votre blog (comme dans mon cas).

Et du coup vous pourrez remplir le titre et la méta description directement depuis l’onglet « Page d’accueil » :

Modèle de titre et méta description pour la page d'accueil

  • Votre page d’accueil est une page que vous avez créée vous-même, et n’est donc logiquement pas la page de blog, et vous avez alors ceci dans l’onglet « Page d’accueil » :

Onlget Page d'accueil dans WordPress SEO

Dans ce cas, vous aurez à saisir vos titre et description via la page d’édition de votre page d’accueil en cliquant sur le premier lien.

Dans les deux cas, vous aurez à saisir le modèle de titre avec 40 à 70 caractères recommandés, ainsi qu’une description de notre page d’accueil qui est en réalité la description de notre site, avec une limite de 156 caractères de préférence.

Conseil : Ne jouez pas au malin avec Google. Étouffer vos titre et méta description de mots-clés ne mènera nul part. Je ne suis pas expert en SEO, mais une chose que je viens de découvrir est que Google se permet de rejeter totalement votre titre pour faire un autre à sa guise. Explication.

Je suis tombé sur cet article de Yoast dans lequel il explique que beaucoup de gens se plaignent de leur titre de page qui n’est pas affiché correctement dans les résultats de Google, en pensant que c’est dû au plugin Yoast SEO.

Yoast a alors résumé la chose en disant que même en mettant nos propres titres dans le plugin, Google aura toujours son mot à dire s’il le faut, mais toujours pour l’intérêt des utilisateurs.

Google a toute de même rédigé un guideline pour afficher des titres et descriptions propres : Vérifier vos titres et vos extraits de page.

Un titre doit donc être concis, ne doit pas contenir accumulation une de mots qui sont généralement très vagues et peu informatifs, et il doit incorporer sa marque.

Voici un exemple de mauvais titre :

Titre SEO à éviter

Et pourtant on en trouve beaucoup de titres de site de ce genre!

II – 2. Titres & Métas pour les différents types de contenu

Dans l’onglet suivant, « Types de contenu », nous allons définir le modèle de titre et de méta description pour chaque type de contenu. Vous pouvez décider d’afficher le titre d’un média différemment d’un article, par exemple.

Les modèles sont construits à base de variables. Vous pouvez retrouvez l’ensemble des variables de base dans l’onglet Aide (en haut à droite de la page). Je vous les remets ici pour y revenir à tout moment :

%%date%%Remplacé par la date de l’article / de la page
%%title%%Remplacé par le titre de l’article / de la page
%%parent_title%%Remplacé par le titre de la page parent de la présente page
%%sitename%%Le nom du site
%%sitedesc%%Slogan / Description du site
%%excerpt%%Remplacé par l’extrait de l’article / page (ou auto-généré, si l’extrait n’existe pas)
%%excerpt_only%%Remplacé par l’extrait de l’article / page (sans auto-génération)
%%tag%%Remplacé par le(les) mot(s)-clé(s)
%%category%%Remplacé par la(les) catégorie(s) de l’article (séparées par des virgules)
%%category_description%%Remplacé par la description de la catégorie
%%tag_description%%Remplacé par la description du mot-clé
%%term_description%%Remplacé par la description du terme
%%term_title%%Remplacé par le nom du terme
%%searchphrase%%Remplacé par la phrase recherchée
%%sep%%Le séparateur défini dans la balise wp_title() de votre thème.

A noter que toutes les variables ne peuvent pas être utilisées dans tous les modèles. Nous verrons un exemple de cela.

Pour voir les variables avancées, je vous renvoie vers la liste complète ici.

Notez également que la configuration que je vais donner n’est pas unique, elle varie d’un site à un autre selon les besoins.

II – 2.0. Présentation de la Yoast SEO Méta Box

Avant de passer au paramétrage, il faut que je vous présente cette fameuse méta box.

– Si vous savez ce que c’est, et vous êtes uniquement là pour le paramétrage du plugin, alors vous pouvez passer à la suite! –

En-dessous de votre éditeur de texte lors de l’édition d’une page ou d’un article, vous devriez avoir un grand box intitulé « Yoast SEO » :

Yoast SEO Meta Box

C’est à ce niveau-là que débute l’optimisation de nos pages & articles. Je parlerai uniquement d’article dans la suite de cette partie, mais cela s’applique aussi aux pages.

L’éditeur de snippet permet d’éditer le titre de l’article afin d’afficher un titre (différent de celui indiqué en haut de la page) sur les moteurs de recherche. Si aucune modification n’a été portée, le titre par défaut sera affiché.

Il est également possible de modifier l’URL de l’article, et d’ajouter une petite description en-dessous. C’est ainsi que cet article sera affiché sur les pages des résultats de recherche de Google.

Arrive ensuite le mot-clé de l’article, The Keyword. C’est LE mot-clé ou LA phrase-clé autour duquel / de laquelle votre article va tourner. Il est donc très important de passer un peu de temps dessus avant tout début d’article afin de trouver le mot-clé ou l’expression le/la plus utilisé(e) par les internautes quand ils cherchent des infos sur le sujet dont vous allez parler dans votre article.

On ne va pas s’attarder sur la recherche de mot-clé, il existe plein de ressources pour cela sur le web.

Dans l’analyse de contenu, le plugin fait marcher ses moulinettes pour analyser le contenu de votre article (titre, URL, méta description inclus) et vous donner son avis sur tout cela.

Dans l’exemple je n’ai pas rédigé l’article donc il y a plein de points rouges. Mais vous avez au moins une idée de la façon dont le plugin vous aide à optimiser votre article. A noter qu’il n’est pas forcément nécessaire d’avoir tous les points verts.

Dans le deuxième onglet de la méta box, il y a deux petits réglages à faire concernant les méta robots pour permettre d’indexer et de suivre (follow) l’article. Laisser par défaut (plus d’infos en bas).

Le troisième onglet permet de définir d’autre titre, description & image pour le partage sur les réseaux sociaux.

Maintenant que vous connaissez la méta box, revenons au paramétrage du plugin dans SEO > Titres & Métas > Types de contenu.

II – 2.1. Les articles

Modèle de titre & méta pour les articles WordPress

a – Modèle de titre :

J’ai deux préférences pour le modèle de titre des articles.

La première est comme celle que vous voyez sur l’image ci-dessus.

%%title%% %%sep%% %%sitename%%

Celle-ci vous permettra d’avoir un titre comme le suivant :

Yoast SEO, L'Incontestable Plugin WordPress SEO - WPScouts

Donc on a bien le titre de l’article, le titre du site et le symbole de séparation entre les deux.

Le second modèle de titre que je trouve adapté pour les articles aussi est :

%%title%%

Le titre de l’article donc. Et c’est tout. La raison est que le titre d’un article est parfois assez long pour qu’on en rajoute d’autres informations. Si on connaît le titre de l’article, on sait alors de quoi il va parler. Le nom du site est facilement identifiable.

b – Méta description :

Quant au modèle de méta description, le plus simple et adapté est la variable %%excerpt%%.

Dans le tableau des variables du-dessus, on voit qu’il existe également la variable %%excerpt_only%%. Elle est à déconseiller car, comme indiqué, si la personne oublie de rédiger sa petite description d’article (ou extrait comme ils disent) alors rien ne sera affiché sous le titre, et ce serait dommage.

c – Méta robots :

Cette option de « noindex follow » permet d’empêcher les moteurs de recherche d’indexer la page/article mais tout en les invitant à venir suivre les liens qu’on y trouve pour pouvoir indexer d’autres documents (pages, articles, médias).

On veut que nos articles soient indexés (en tout cas les miens je veux bien!) et que les liens se trouvant dans les articles soient suivis (possibilité de mettre un nofollow quand bon vous semble pour vos liens lorsque vous ne souhaitez pas que tel ou tel lien ne soit pas suivi), donc on laisse la case décochée.

d – Date dans la prévisualisation de l’élément :

La prévisualisation de l’extrait (snippet preview si votre plugin est en anglais) est ce que l’on trouve dans la méta box que l’on a étudiée dans la partie II – 2.0.

Snippet preview

Cette option permet d’ajouter la date à la méta description de telle manière à ce que vous puissiez ajuster la longueur de votre description pour que celle-ci puisse être affichée entièrement sur Google par la suite.

Contrairement à ce que l’on peut penser, cette option ne permet pas d’ajouter la date de publication sur Google.

e – Yoast SEO Méta Box :

Cette option permet simplement de masquer la box se trouvant en-dessous de l’éditeur de texte sur la page d’édition d’article.

A moins d’avoir un autre moyen pour optimiser vos articles, je vous conseille vivement de ne pas masquer la méta box!

II – 2.2. Les pages

Modèle de titre et méta description pour les pages WordPress

Ici nous avons exactement les mêmes modèles que pour les articles. Sauf que pour les pages, contrairement aux articles, j’ai tendance à n’utiliser que ce modèle de titre-là. Mais vous êtes libre d’utiliser une configuration différente.

La raison pour laquelle j’utilise ce modèle de titre est que je n’ai pas beaucoup de pages sur mon blog. Les seules qui existent sont les « A propos » « Contact », … Ce sont les pages formelles (je ne sais pas comment on les appelle!), du coup je trouve plus convenable de mettre le nom du site dans leur titre.

Si par contre vous avez un site avec plusieurs milliers de page, dans ce cas je vous laisse juger par vous-même s’il convient de mettre le nom du site (donc votre marque) dans le titre de chaque page.

Pour les autres options, j’ai gardé le même paramétrage que celui des articles.

Si vous avez quelques pages que vous ne souhaitez pas indexer, rien n’est perdu. Vous pouvez sélectionner cette option dans le second onglet de la Yoast SEO Méta Box que l’on a vu plus haut.

II – 2.3. Les fichiers médias

Fichier média, modèle de titre & méta

Prenons l’exemple d’une image.

Pour le modèle de titre, rien d’inhabituel. Je vous conseille de mettre un titre à vos images.

Dans le modèle de Méta description, nous avons utilisé la variable %%caption%% qui est remplacée par la légende que vous aurez donnée à votre image, si jamais vous laissez une légende à vos images. Personnellement, je ne mets pas de légende, sauf si l’image ne peut être compréhensible qu’avec une légende. Peut-être qu’un site dont le principal type de contenu est les images a intérêt à ajouter une légende.

II – 3. Les taxonomies

Les taxonomies sont les catégories et les tags (étiquettes).

Taxonomies dans Yoast SEO

Rien de bien compliqué. Pour le titre, j’ai choisi de suivre le même modèle avec le petit changement de variable %%term_title%% au lieu de %%title%%. C’est ce qu’il faut utiliser pour les titres des taxonomies.

Par contre pour les méta robots, je ne veux pas que les robots indexent mes pages de catégories et de tags. Attention sur ce point je vous conseille d’y réfléchir avant de me suivre. Je vous explique mon choix pour voir si vous êtes dans le même cas.

Mon blog contient une page d’accueil qui liste les derniers articles publiés toutes catégories confondues, ainsi que d’autres pages qui listent pour chacune des pages les derniers articles dans chacune de mes catégories.

Donc je me retrouve des fois avec ma page d’accueil qui liste au moins 3 de mes derniers tutoriels qui sont en même temps affichés sur ma page de catégorie « Tutoriels », et parfois ces 3 articles font partie des articles populaires donc listés dans ma sidebar.

Ça fait donc de la duplication de contenu d’une part, et une sur-optimisation de ces 3 articles via les liens pointant vers ces derniers depuis la page d’accueil, la page de catégorie et la sidebar, d’autre part.

Pour éviter cela, je décide de désindexer les pages de catégorie. De même pour les tags.

A vous de voir donc ce qui est plus bénéfique à votre SEO.

II – 4. Les archives

Dans l’onglet des archives vous pouvez créer des modèles pour des pages spécifiques comme celles des archives d’auteur, des résultats de recherche et autres.

Dans cet onglet, vous pouvez laisser tout par défaut. Sauf pour l’option « Désactiver les archives de l’auteur ». Si vous êtes l’unique auteur sur votre blog, il est inutile de créer une page d’archive pour vous-même puisqu’il y aura le même contenu que celui de la page d’accueil. Dans ce cas, il faut cocher la case.

 

III. Yoast SEO et Les réseaux sociaux

Dans cette partie du plugin nous allons renseigner toutes les informations nécessaires pour lier le site aux différents réseaux sociaux.

Le premier onglet intitulé « Comptes » permet de renseigner l’URL des différents comptes sociaux. Inutile de vous en montrer une image. Juste pour Twitter, il faudra insérer uniquement le nom d’utilisateur. Ce sont évidemment là vos comptes professionnels liés à votre site sur les différents réseaux sociaux, et non pas vos comptes personnels. A moins que vos comptes perso sont aussi vos comptes pro.

Dans le second onglet « Facebook », vous pouvez activer la fonctionnalité de l’Open Graph de Facebook, afin d’affecter à un utilisateur Facebook ou à une Application l’administration de votre site, et que vous puissiez voir les statistiques de Facebook. C’est la dernière section de l’onglet que je ne traiterai pas par manque d’intérêt. Du coup, je reste sur les deux premières sections que voici :

Méta données Open Graph

Je vous conseille d’activer cette option, et d’ajouter les informations correspondantes. Cela permet de toujours avoir votre branding image, le titre de votre site ainsi que sa description lorsque votre site est partagé sur les réseaux sociaux.

Si vous souhaitez que les internautes se trouvant sur les réseaux sociaux aient une chance de garder en mémoire votre site, alors n’hésitez pas à passer un petit moment sur le design de votre image.

Dans les Réglages par défaut, vous pouvez ré-insérer l’image principale de votre site qui sera utilisée lorsqu’un article ou une page SANS image de votre site est partagé ailleurs sur les réseaux sociaux. C’est toujours mieux que d’avoir un article partagé sans image.

Twitter Cards sur Yoast SEO

Twitter et les Twitter Cards. Vous devez ajouter les méta-données des Twitter Cards dans l’en-tête de votre site.

Vous voulez que vos tweets soient affichées de cette manière ? :

Tweet avec un Twitter Card

D’accord, j’aurai dû utiliser l’option « Résumé avec grand image », mais je dois revoir d’abord toutes mes images à la une de mes articles. Mais vous voyez ce que vous offrez à vos followers lorsque vous ou quelqu’un d’autre partagez un article de votre blog? Une belle image, le titre, sa description et le lien. On sait déjà si on a envie de lire l’article ou pas.

Pinterest, vous pouvez vérifier votre site avec Pinterest en suivant les instructions du lien. Et tout va pour le mieux.

Google+, si vous avez une page professionnelle pour votre site alors vous pouvez juste insérer le lien.

Voilà donc, ce fut uniquement de la saisie de données. La suite maintenant.

IV. Générer son Sitemaps avec Yoast SEO

Pour les moins connaisseurs, voici une définition de Sitemaps. Celle de wikipédia est assez claire et concise donc je vous la donne :

Le protocole Sitemaps permet à un webmestre d’informer les moteurs de recherche quelles adresses d’un site web sont disponibles pour l’indexation automatique. […]

Il s’agit d’un plan de site (« sitemap ») compréhensible par les robots d’indexation, rédigé sous forme d’un fichierXML ou texte qui répertorie les URL d’un site permettant ainsi d’inclure des informations complémentaires sur chaque adresse, comme sa date de dernière modification, la fréquence de mise à jour et son importance par rapport aux autres adresses du site.

Source

 

Revenons maintenant à notre plugin. Tout d’abord, vérifiez que la case d’activation de cette fonctionnalité est bien cochée.

Sitemaps utilisateur dans Yoast SEO

Dans cet onglet, vous pouvez exclure les rôles d’utilisateur dont vous ne souhaitez pas afficher les articles/pages dans le sitemaps, ainsi que ceux qui n’ont jamais publié d’article.

Les types de contenu exclus du sitempas

L’onglet « Types de contenu » vous affichera tous les types de contenu de votre site. Par défaut, il y a les articles, les pages et les fichiers médias.

Dans mon cas, j’ai les « Affiliate Links » en plus. Ce sont les liens d’affiliation que j’utilise lorsque je promeus un produit (thème, plugin) premium. Il est totalement inintéressant d’inclure ces liens dans le sitemaps, donc je coche la case correspondante.

De même pour les fichiers médias, mon blog n’est pas dédié aux images/vidéos/ou tout autre type de média, donc inutile de les inclure dans le sitemap.

Vous aurez probablement d’autre type de contenu dans votre site, à vous de juger la pertinence d’ajout de celui-ci dans le sitemap. De même, si vous détenez un site à base de vidéo ou d’image, alors il est dans tout votre intérêt de ne pas exclure les fichiers médias de votre sitemap.

Articles exclus de la sitemap dans Yoast SEO

Si vous avez inclus les articles dans le sitemap mais que vous voulez en exclure certains, vous pouvez faire cela en insérant l’ID de l’article dans le champs « Article à exclure ».

L’ID d’un article peut être trouvé de plusieurs manières. Une façon de faire est de se rendre à la page des articles, et de retrouver l’article en question :

Comment trouver l'ID d'un article WordPress

Vous passez la souris sur le titre de l’article pour faire afficher tout en bas de l’écran l’URL de la page d’édition de l’article. L’ID de cet article est alors le chiffre entouré en rouge après le « post= ».

Enfin, vous pouvez sélectionner les taxonomies que vous souhaitez exclure du sitmap dans le dernier onglet.

Les taxonomies dans le fichier sitemaps

J’utilise principalement les catégories comme taxonomies sur mon blog, donc j’inclus uniquement cela dans mon fichier sitemap. Un exemple où vous pouvez inclure les tags c’est le blog culinaire. Si vous classez par exemple les ingrédients en tant que tags, alors il peut être intéressant d’inclure cette taxonomie dans le sitemap.

V. Paramètres avancés de Yoast SEO

V – 1. Les fils d’Ariane

Les fils d’Ariane sont les liens se trouvant en général au-dessus du titre de l’article ou page, en haut de la page. Cela facilite au visiteur à naviguer plus aisément sur votre site, d’une part :

Exemple d'un fil d'Ariane

D’autre part, cela permet aux moteurs de recherche de déterminer la structure de votre site plus facilement.

Fil d'Ariane sur Google

Un fil d’Ariane doit toujours renvoyer vers la racine du site donc la page d’accueil, et éventuellement la catégorie de l’article en question. C’est ce qu’illustre l’exemple d’au-dessus.

Pour paramétrer l’affichage de tout cela, il faut se rendre dans le plugin Yoast SEO à la page « Avancé ».

Fils d'Ariane dans le plugin WordPress Yoast SEO

Une remarque : un bon nombre de thèmes intègrent dans leur code cette fonction de fil d’Ariane. Il est peut-être alors non nécessaire de faire le paramétrage via le plugin.

Si tel n’est pas le cas, vous devez activer cette fonction via la page de dessus. Les différents champs s’afficheront alors. Ils sont assez intuitifs : voir mon exemple plus haut.

Taxonomie dans le fil d'Ariane

Vous pouvez choisir le type de taxonomie à afficher dans le fil d’Ariane pour les articles. Il est plus parlant d’afficher la catégorie de l’article.

V – 2. Les permaliens

Pour que ce soit bien clair, il ne s’agit pas du même type de paramétrage de permaliens se trouvant dans le menu de Réglages WordPress par défaut.

Modifiers les URLs dans la section Permaliens

La première option permet de retirer le bout « /category/ » de l’URL d’une page de catégorie. Par exemple, dans mon cas, lorsque j’affiche la page de catégorie « Thèmes », j’ai l’URL suivante : http://wpscouts.com/wordpress-themes/ et non pas « http://wpscouts.com/category/wordpress-themes/ ».

Ce choix peut être justifié ou non. Chacun donnera ses raisons. Personnellement, je n’ai pas de vraies raisons à cela, si ce n’est que l’url est moins longue ainsi. Dans un site de magazine web, il est peut-être plus judicieux de laisser la base « /category/ » (ou le nom que vous aurez donné, cf début d’article) dans l’URL. Cela permet au visiteur de mieux se repérer sur le site.

La seconde option permet de rediriger l’URL des images et d’autres types de média attachés à l’article vers le l’URL de cet article-ci. En effet, il arrive souvent qu’on insère une image par exemple et dont l’URL est totalement inutile dans le sens où l’on ne voudrait pas que le visiteur soit redirigé vers l’URL de cette image. Donc pour remédier à cela, vous pourrez le faire rediriger vers la page de l’article en cochant la case de cette option. Je ne fais pas usage de cette option car soit je souhaite que le visiteur soit redirigé vers l’url que je donne à l’image, soit je supprime l’accès à l’url de l’image en sélectionnant l’option « Lier à : aucun » dans les réglages de l’image :

Supprimer l'accès à l'url de l'image dans wordpress

______

Nettoyer les permaliens, WordPress SEO by Yoast.

Dans la première option, vous pouvez retirer les mots d’arrêts (ou stop words) des URLs. Ce sont les mots de type : à, de, pour, dans, le, la, te, se, etc. Ceci permet d’avoir des URLs plus courtes et plus « propres ». Tout le monde n’est pas d’accord sur ce dernier point « plus propres ». Il est vrai qu’en retirant parfois les stop words, cela enlève/change le sens de l’URL. Mais tant que le titre reste le même, je ne vois pas de mal. A vous de voir.

L’option suivante permet la suppression des variables « ?replytocom » des liens de réponses aux commentaires. Cela désactive le lien lorsque l’utilisateur a désactivé JavaScript. Par ailleurs, la plupart des robots d’indexation (web crawlers) ont le JavaScript désactivé lorsqu’ils visitent votre site, donc ils ne verront pas les liens de réponses aux commentaires si vous activez cette option, du coup cela va accélérer leur travail, surtout si vous détenez un site avec un grand nombre de commentaires.

L’option d’après permet de forcer l’ajout d’une barre oblique « / » à la fin de vos URLs.

Enfin, la dernière option permet de rediriger les URL « mal saisies » ou contenant des choses indésirables à la fin vers des permaliens propres. Même si l’idée de cette option est bonne, comme indiqué, il est totalement non recommandé d’en faire usage pour éviter de causer des problèmes.

______

Dans la section suivante, nous allons faire un peu de nettoyage dans la section <head> de votre site.

En effet, WordPress y génère beaucoup d’informations superflues. C’est une section de code non visible sur votre page web. Mais si vous ouvrez l’affichage du code source de votre page vous la verrez.

Et on sait bien que moins on a de code non pertinent dans notre page, plus Google aura plus de facilité à l’explorer. Du coup Yoast nous permet de nettoyer une partie de ce genre de choses inutiles.

Nettoyage de head dans la section permaliens de Yoast SEO

La première option permet de masquer les liens RSD. Ce sont des liens permettant de connecter le site avec un service tiers qui utilise le protocole xml-rpc pour publier à distance sur votre blog. Exemple d’utilisation : un site d’offres d’emploi qui récupèrent automatiquement des annonces d’offre d’emploi depuis d’autres plateformes (Indeed, RemixJobs, …) pour les publier chez soi.

Si vous n’utilisez pas de tels services tiers, vous pouvez cocher cette option.

L’option suivante permet de masquer les liens manifestes WLW. Alors là moi aussi j’ai fait ma recherche pour savoir ce que c’est. WLW = Windows Live Writer. Si vous aussi vous ne savez pas ce que c’est alors n’hésitez pas à cocher la case!

Ensuite, il y a le lien court des articles. Ce sont les permaliens WordPress par défaut de vos articles. Voici le lien court de cet article que vous en train de lire : http://wpscouts.com/?p=3032 . Petite astuce : vous pouvez utiliser ce lien sur Twitter pour gagner des caractères dans votre tweet.

La question est faut-il le masquer dans le <head> ? Oui si vous voulez une ligne de moins. Non (je ne sais pas?) si ça ne vous chagrine pas.

Enfin, les liens RSS on les laisse si vous avez un blog. On en parle dans un instant.

V – 3. Les RSS

Il ne faut pas négliger cette fonctionnalité puisqu’elle va vous ajouter du contenu à vos flux RSS. La fonctionnalité RSS dans Yoast SEO vous permet d’ajouter des liens vers votre blog dans votre flux de contenu. C’est très utile car la plupart de voleurs de contenu  utilisent vos flux pour voler votre contenu. Et donc si vous vous faites voler votre contenu, vous obtiendrez des backlinks depuis leur site, et Google saura que vous êtes la source d’origine.

Flux RSS dans le plugin Yoast SEO

Vous avez ici des variables proposées pour ajouter votre lien d’auteur, le lien de l’article, le lien du blog ainsi qu’un lien du blog avec le titre et la description de celui-ci comme texte d’ancrage.

VI. Quelques outils

Yoast SEO nous met à disposition quelques outils dont certains je vous interdis de toucher si vous n’êtes pas connaisseur.

Outils - Yoast SEO

  • Import et Export :

En premier, nous avons l’outil d’import/export de réglages SEO. J’aime bien cet outil car il nous permet, après un long travail de paramétrage, de sauvegarder une copie de cette configuration du plugin en l’exportant sur notre ordinateur sous un fichier zip.

Et ce qui est encore plus génial c’est qu’on peut réutiliser cette même configuration (donc ce fichier zip) sur un autre site en l’important via cet même outil, ce qui nous fait un gain de temps non négligeable. C’est ce que je fais avec mes sites!

Autre chose, cet outil vous permet également d’importer une configuration d’un autre plugin SEO.

  • Éditeur de fichiers :

Cela vous donne accès à l’édition de vos fichiers .htaccess et robots.txt ET on s’arrête là pour passer à la suite. On n’y touche pas. Une simple erreur peut bloquer l’accès à votre site.

  • Éditeur par lot :

Cet outil vous permet de modifier le titre et/ou la description de vos articles sans avoir à vous y rendre. Cela semble être très pratique comme outil, mais je vous déconseille de l’utiliser. Vous courrez le risque d’avoir des duplications de titres et de descriptions, ce qui endommagerait fortement votre SEO.

  • Recalculer les scores SEO :

C’est un outil qui a été ajouté récemment. Il permet de recalculer le score SEO de tout contenu contenant un mot-clé. Le score SEO c’est la petite bulle que l’on trouve à plusieurs endroits, tel que ici :

Score SEO WordPress par Yoast

Dans cet exemple la bulle est verte signifiant un « bon » score.

Le re-calcul des scores peut-être assez lourd, donc vous pouvez le faire le soir ou tôt le matin. Ceci étant dit, je trouve que ce truc ne sert à rien lol.

VII. La Google Search Console

Il s’agit ici de connecter le plugin à votre Google Search Console pour récupérer des informations de celle-ci. Nous avons vu plus haut dans le tutoriel comment vérifier notre site avec la Search Console. Donc maintenant, vous n’avez qu’à la relier à votre site.

Relier Google Search Console au plugin Yoast SEO

Cliquer sur le bouton indiqué afin d’obtenir un code d’autorisation de Google pour ensuite l’insérer dans le champs correspondant.

Après cette vérification, vous serez amené à sélectionner un profil (votre site).

Ceci étant fait, des données vont être importées depuis votre Search Console et affichées dans le plugin.

Search Console, erreurs.

Vous pourrez alors voir les erreurs d’exploration relatives à votre site depuis les différents appareils utilisés (ordinateur, smartphone, etc). Une fois l’erreur fixée, vous pouvez la marquer comme « réglée » pour la supprimer du tableau.

Conclusion

Quoi, déjà?

Il faut bien s’arrêter à un moment, mais je continuerai volontiers dans les commentaires pour répondre à vos questions et remarques.

Alors s’il y a un point que je n’ai pas détaillé ou sur lequel je n’ai pas été très clair, n’hésitez pas à laisser un commentaire ici pour que cela profite à tout le monde.

A vous de jouer maintenant avec votre petit Yoast SEO, et n’oubliez pas d’adapter certains paramétrages à vos besoins.

Attendez, avant de partir, je vous serai très reconnaissant si vous prenez 20 secondes de votre temps pour partager cet article sur twitter ou facebook. Et pourquoi pas aller jusqu’à vous vous abonner à notre newsletter! Vous recevrez de temps en temps des articles sympas comme celui-ci 😉

Cet article vous a plu?

Abonnez-vous alors à notre newsletter pour recevoir des trucs utiles pour votre site WordPress.

21 Commentaires

  1. Caro 14 avril 2016
    • Anouar Fourti 15 avril 2016
  2. Tai 6 mai 2016
    • Anouar Fourti 6 mai 2016
  3. Clere 16 juin 2016
    • Anouar Fourti 24 juin 2016
  4. GRIVEAU 16 juin 2016
    • Anouar Fourti 24 juin 2016
  5. Sandrine 17 juin 2016
  6. Sam 21 juin 2016
    • Anouar Fourti 24 juin 2016
  7. Melvin BERREHOUC 30 août 2016
  8. Samy 1 septembre 2016
  9. Alexandre 15 décembre 2016
    • Anouar Fourti 17 décembre 2016
  10. juliette 25 janvier 2017
  11. Emma 1 février 2017
  12. HUREAU 17 février 2017
    • Anouar Fourti 20 février 2017
      • hureau mathieu 22 février 2017
  13. mamadou 27 mars 2017

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Créer et Gérer sa Newsletter avec Mailchimp & l’Intégrer à WordPressSuivre le tutoriel
+ +

Recevez du contenu
WordPress exclusif

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez des trucs utiles pour mieux utiliser votre site WordPress!